Qui est touché par l’hyperactivité de la vessie ?

133 Vues

L’hyperactivité de la vessie en France

L’hyperactivité de la vessie touche près de 7 millions de Français, 40% d’hommes et 60% de femmes de plus de 40 ans. Une étude dans Journal of Multidisciplinary Healthcare publiée en 2011 précise que 40% des patients atteints d’hyperactivité de la vessie n’osent pas en parler à leur médecin. 

Également «les hommes consultent plus facilement que les femmes car ils confondent ces symptômes avec ceux d'un cancer de la prostate», explique au Figaro le professeur François Haab, chirurgien urologue à Paris. Tandis qu’à l’inverse «les jeunes femmes interprètent la maladie comme un symptôme de vieillissement, qu'elles cherchent à dissimuler».

Le nombre de cas d'incontinence urinaire permanente est plus élevé après 65 ans. L’hyperactivité vésicale atteint environ 10 % des sujets âgés de 70 à 75 ans et 25% des sujets après 85 ans.

Hyperactivité de la vessie chez les femmes

L’HAV, hyperactivité vésicale, touche environ 17% de la population féminine. Le nombre de patientes augmente avec l’âge pour être présente chez 30% des femmes au-delà de 65 ans. Il s’agit d’une maladie sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée, puisque seulement 27% des patientes reçoivent un traitement et à peine 60% consultent un médecin.

Selon une étude Results of the EPIC study d’IrwinDE, MilsomI, HunskaarS, 64% des patientes souffrent au moins d’un symptôme tel que :

  • la pollakiurie (vous allez aux toilettes plus de 8 fois par jour), 
  • l’urgenturie (vous allez aux toilettes de manière précipitée), 
  • la nycturie (vous vous réveillez au moins 1 fois par nuit pour aller aux toilettes). 

Hyperactivité de la vessie chez les hommes

homme au bord de la plage
Photo by Rana Sawalha on Unsplash

Chez les hommes, les problèmes d'incontinence répondent à des situations plus particulières liées à la pathologie prostatique et souvent iatrogènes (dues à un acte médical, spécialement à un médicament).

Etes-vous concerné par l’hyperactivité de la vessie ?

Le bon réflexe à avoir : consulter son médecin généraliste ou un médecin urologue.

Découvrez l’application mobile Poop & Pee, qui permet le suivi de données thérapeutiques destinée à améliorer la qualité de vie et le pilotage des soins chez les patients. Le patient saisit directement ses données sur son smartphone, qui sont accessibles par son médecin sur une interface web sécurisée. Cet outil peu contraignant permet également au médecin de mettre en place une prise en charge adaptée. Les patients deviennent acteurs de leur santé et gèrent mieux leur quotidien.

A découvrir aussi les symptômes et les causes de l'hyperactivité de la vessie et des fuites urinaires.

Sources :

Etude dans Journal of Multidisciplinary Healthcare publiée en 2011

Results of the EPIC study d’IrwinDE, MilsomI, HunskaarS

Illustration : by mauro mora on Unsplash